L3 - Déployez vos réseaux sociaux

Commençons par des bêtises


Je suis obligé de dire une idiotie (QUI A DIT « UNE DE PLUS ???! »)… La vitesse de déploiement de vos réseaux sociaux va dépendre du temps que vous souhaitez leur consacrer.

Je vous avais prévenu, c'est une tautologie.

C’est tellement évident d’ailleurs que beaucoup d’entrepreneurs en phase d’amorçage… ne le font pas. C’est souvent la loi du « tout ou rien » qui prévaut.

Comme je n’en suis pas à une idiotie près, en voici une autre : la vitesse de déploiement de vos réseaux sociaux va également dépendre de vos compétences.

Si vous êtes très à l’aise à l’écrit, c’est une force à utiliser, qui va vous faciliter la vie. Si ce n’est pas le cas, quels types de contenus vous conviennent le mieux ? Pour répondre à cette question, jetez à nouveau un coup d’oeil à ce mapping que nous vous avons présenté au début de cette formation. 



Si vous avez suivi le workbook, vous savez quels sont les contenus prioritaires pour vous. Sinon, il n’est jamais trop tard pour effectuer ce travail qui va vous prendre 15 mn.

Une fois que vous avez :

  • Vos réseaux sociaux
  • Vos idées d’articles et éventuellement vos thèmes récurrents
  • Les types de contenus que vous allez privilégier
  • Le temps que vous pouvez y consacrer confortablement

… Vous pouvez passer au déploiement. 

Là, il y a deux règles essentielles :

  1. Publications ponctuelles : testez, testez, testez, et ne vous souciez pas de récurrence ni de régularité
  2. Publications récurrentes, séries : engagez-vous à être régulier lorsque vous démarrez, et ne revenez plus sur cette décision. Tenez votre rythme (ou intensifiez-le) pendant 3 mois minimum, et idéalement 6 mois. 

Process de déploiement


1. Déclarez une cadence de publication : par exemple, une fois par semaine sur LinkedIn et Facebook.

2. Trouvez vos idées de publication et planifiez-les sur un mois.

3. Écrivez vos textes, tournez vos vidéos, concevez vos infographies, bref, créez vos contenus définitifs.

4. Programmez-les ou créez des alertes pour vous prévenir de publier vos contenus

5. Est-ce que ça se passe bien ?

NON. Si vous avez du mal à trouver le temps ou l’inspiration pour ce minimum-là, recommencez juste les points 1 à 4 jusqu’à ce que que ça passe bien

OUI. Si ça passe bien, vous pouvez, si c’est pertinent, reprendre les point 1 à 4 avec une autre série de publications, un autre jour.

6. Recommencez chaque mois, ou réservez-vous du temps chaque semaine. 

Pour vous faciliter la tâche, deux outils (à mon avis indispensables)...


1. TrackingTime pour mesurer le temps


J’utilise Tracking Time (https://trackingtime.co/) pour mesurer mon temps de travail et en particulier le temps que je consacre à la rédaction de posts sur les réseaux sociaux.

Ça me permet d’abord de me mesurer, puis de m’améliorer, et enfin d’anticiper. Je sais par exemple qu’une publication qualitative déclinée sur 6 réseaux sociaux, avec un visuel, me demande entre une et deux heures de travail. Coût : 5 $ par utilisateur.


Ci-dessous, la répartition du temps de travail au fil des jours :


Ci-dessous, le détail de la répartition du mon temps de travail, jour après jour. Avec beaucoup de temps passé notamment à la rédaction de la formation « Réseaux Sociaux » (en bleu).



Et ici, les temps mis pour la création, déclinaison, et programmation des publications. Pour celle qui m’a pris 4 heures, j’ai fait un montage vidéo.


2. Loomly pour planifier et diffuser


J’utilise Loomly (http://bit.ly/LoomlyPlanificateurReseauxSociaux), qui me permet à la fois d’avoir une vision claire de mes publications, et me fait gagner un temps monstrueux, par exemple pour décliner un sujet sur tous les réseaux ciblés.

Voici par exemple une vue des publications prévues pour le mois de juin 2018. Je sais instantanément ce que je publie, où, quand, la rubrique (grâce à des tags de couleur).



Engagez-les !


Il y a des tas de manières très organisées de publier sur les réseaux sociaux. Je suis partisan de se donner un minimum de contraintes au départ, puis d’en ajouter en fonction des besoins.

Ce dont vous avez besoin, en tant que Community Manager (de vous-même ou de votre entreprise, quelle que soit sa taille), c’est de « sentir » votre communauté. Cela passe par des tests, des contenus variés, des interactions, et la connaissance de ce que signifie ce mot clé : engagement.

Dans la leçon suivante, vous allez tout comprendre de ce que j’appelle « l’échelle de l’engagement », qui est une modélisation ébouriffante 100% créée par Il est 5 heures, rien que pour toi, public. 

🎙 En commentaire de cette leçon : Alors, quelle est votre cadence de publication ?

Discussion

0 commentaires