L3 - Comment créer un mouvement ?

Transcript

Si vous avez appris certaines choses sur le leadership et la création de mouvements, alors examinons la création d'un mouvement du début à la fin, en moins de 3 mn.

Au départ, un leader doit avoir le courage d'être seul et accepter d'avoir l'air ridicule. Mais ce qu'il fait est simple, presque distrayant. C'est la clé : il doit être facile à suivre.

Maintenant voici le premier suiveur, qui a un rôle crucial. Il montre publiquement aux autres comment suivre. Notez comment le leader l'inclut immédiatement. La question du leader ne se pose plus, il s'agit maintenant de groupe.

Regardez-le appeler ses amis pour se joindre à eux. Ça demande du courage, d'être le premier suiveur. C'est une forme de leadership sous-estimée.

Le premier suiveur transforme le fou en leader. Si le leader est le silex, le suiveur est l'étincelle qui met vraiment le feu.

Voilà le deuxième suiveur. C'est le pivot. Il prouve que le premier a raison. Maintenant, il n'y a pas un ou deux fous. Trois, c'est déjà une foule. Un mouvement doit être public. Tout le monde doit voir les suiveurs. Les nouveaux motivent les suivants.

Et là tout le monde commence à venir. C'est le MOMENTUM. Le MOUVEMENT est né. Plus il y a de monde, moins il est risqué d'en faire partie. Il n'y a plus de raison de ne pas se joindre au groupe. Les nouveaux ne seront ni seuls, ni ridicules.

Dans la prochaine minute, vous allez voir les autres rejoindre le groupe. S'il ne le font pas, ils seront ridicules.

Voilà comment on crée un mouvement.

Alors récapitulons ce que nous avons appris...

Si vous êtes une version du premier danseur, rappelez-vous de traiter vos premiers suiveurs comme des égaux. Ce qui est important, c'est le mouvement, pas vous.

Soyez "public", soyez facile à suivre.

Mais la plus grande leçon ici, est-ce que vous l'avez notée ? Nous glorifions habituellement beaucoup trop le leadership. On donne tout le crédit au premier danseur, mais c'est le premier suiveur qui l'a transformé en leader.

Il n'y a pas de mouvement sans le premier suiveur.

Le meilleur moyen de créer un mouvement, si vous le voulez vraiment, c'est de suivre avec courage et de montrer aux autres comment faire pareil.

Quand vous trouvez un dingue qui fait un truc génial, ayez le courage d'être la première personne à le suivre.

Note : la conférence originale de Derek Sivers, pendant un TEDX (avec une traduction fidèle, complète et en français).

Commentaires

Votre plus grande compétence, c’est de savoir suivre les gens qui essaient.

Avoir l’idée n’est pas important. Ce qui compte, c’est de savoir juger si elle est bonne.

Et surtout d’être enthousiaste. Et ne pas faire partie de ceux qui restent désespérément assis.

Le digital et les réseaux sociaux proposent des moyens parmi les plus puissants pour exercer le mieux possible votre métier, et plus prosaïquement : survivre.

🎙 Après avoir lu cette section, dites en commentaire quel est votre frein principal à l'utilisation des réseaux sociaux dans votre cadre pro.

Discussion

14 commentaires