L1 - Comment bien choisir vos réseaux sociaux ?

Oui, l’envie est grande de TOUT prendre, d’aller sur TOUS les réseaux sociaux, juste au cas où.

Malheureusement, vous savez que vous n’aurez jamais le temps pour les mettre tous à jour, ni d’être performant partout.

Les deux remarques précédentes assemblées entre elles mènent généralement au triste constat suivant : on fait un peu au pif, souvent pas très bien, sans grande conviction, en attendant d’y voir plus clair.

Alors on va essayer de vous aider à y voir plus clair et tailler dans le gras. Je vais vous demander un peu d’attention, de réflexion et d’action pour suivre les étapes suivantes. La bonne nouvelle, c’est que non seulement vous allez sélectionner TOUS les réseaux sociaux, mais qu’en plus, vous allez bien le faire.


Remarque 1 : Nous nous concentrons ici volontairement sur les réseaux sociaux majeurs. S’il y a des réseaux sociaux spécialisés dans votre secteur, foncez-y, surtout s’ils sont solides, bien implantés, et actifs.

Remarque 2 : Si vous avez déjà une bonne vision des réseaux sociaux sur lesquels vous devez vous déployer, passez directement à la leçon suivante, ou contentez-vous de survoler celle-ci.


Si vous restez ici, alors appliquez le process suivant pour sélectionner vos réseaux sociaux :

1 - Allez-vous sur les réseaux en tant que...

  • Individu ?
  • Entreprise ? 

2 - Vos clients sont :

  • Des particuliers
  • Des professionnels 

3 - Votre objectif principal est-il…

  • Développer votre chiffre d’affaires ?
  • Augmenter votre notoriété ?
  • Améliorer votre image ? 

4 - Combien de temps pouvez-vous consacrer chaque semaine à la création de publication sur vos réseaux sociaux ?

  • Moins d’une heure —> 1 à 3 réseaux différents maxi
  • Entre une heure et cinq heures —> 1 à 5 réseaux parmi les réseaux majeurs avec appli de planification et publication
  • De cinq heures à dix heures —> vous pouvez commencer à vous pencher sur des réseaux sectoriels, en plus des réseaux de base
  • Plus de dix heures —> mettez en place une vraie stratégie de content marketing, une charte éditoriale, un système de gestion de la publication, et pensez à décliner vos contenus. Pourquoi pas un blog ? 

5 - Dans la liste suivante, quels sont les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes certain de ne jamais aller ?

Notez pourquoi en face de chaque nom et pourquoi vous ne retenez pas certains. Notez ceux qui restent. NB : avoir « trop » de réseaux sociaux n’est pour le moment pas une bonne raison d’en écarter.

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Snapchat
  • Youtube 

6 - Dans les réseaux sociaux qui restent de l’étape 3, quels sont ceux dont vous pouvez vous passer ?

Notez-les.

7 - Quels sont les réseaux sociaux qui vous paraissent indispensables ?

Notez-les et notez la principale raison en une phrase.

8 - Quels sont les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes déjà présent.e et que vous maîtrisez ?

9 - Certains réseaux sociaux sont intéressants au-delà du fait de publier ou pas.

Voici rapidement les intérêts principaux d’avoir une présence inactive, faible ou automatisée, sur certains réseaux :

  • Facebook : avoir une page pro vous donne accès au système publicitaire de Facebook et au ciblage d’audiences. Ce dernier vous donne un accès à la base de données d’intérêts la plus importante au monde. Ces intérêts concernent les pros et les particuliers. Si vous travaillez avec des techniques de buyer personas, si vous souhaitez réaliser une étude de marché rapide et fiable, vous devez avoir un compte Facebook.
  • LinkedIn : il s’agit du plus important annuaire professionnel au monde. Les membres de ce réseau sont incités à compléter leur profil pour qu’il soit le plus précis possible. Si vous prospectez des professionnels (BtoB), LinkedIn est indispensable. Si vous prospectez des particuliers pour les aider dans leur vie professionnelle (développement personnel, entrepreneuriat, formations, etc.), LinkedIn est indispensable.
  • Instagram : c’est un réseau d'influenceurs. Si vous avez une stratégie d’influence dans le domaine de la mode, du sport, des arts graphiques, de la communication, bref, tout ce qui peut s’afficher visuellement, alors Instagram est incontournable.
  • Google + : le seul nom de Google devrait suffire à vous faire ouvrir un compte Google +. En quoi ce réseau est-il indispensable ? Si vous avez un site, une boutique en ligne ou un blog qui diffuse des contenus, les partager sur Google + améliorera le référencement naturel de vos articles.

10 - Maintenant que vous avez franchi toutes ces étapes, vous pouvez affiner votre choix à l’aide du tableau présenté dans l’intro du module 2

11 - Vous allez être tenté de tout prendre. Vous avez raison, prenez tout ! Mais pas n’importe comment.

A - Réservez votre nom de domaine sur tous les réseaux. L’idéal est d’harmoniser tous vos comptes en créant un seul nom. Vous devez vérifier la disponibilité sur https://namechk.com/

Exemple ici avec Comptoirdesboss, on remarque que la plupart des noms de domaines sont valables ainsi que les réseaux sociaux. Je peux donc juste réserver les comptes, même si je n’en fais rien pour l’instant. 


B - Maintenant que vous avez tout pris, classez les réseaux sociaux qui restent dans votre short list comme dans ce petit exemple…

Il me reste Google Plus, Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn et je dois assurer la promotion d’une boutique en ligne d’accessoires électroniques.

Google Plus contre Facebook —> c’est Facebook qui gagne parce que je n’ai pas de blog et que j’ai ciblé des communautés actives sur ce réseau

Classement :

  1. Facebook
  2. Google Plus


Instagram gagne contre Google, car j’ai des superbes images des produits en situation, mais pas contre Facebook car les possibilités de promotion sont trop limitées.

Mon classement devient :

  1. Facebook
  2. Instagram
  3. Google Plus


En continuant comme ça, je vais trouver ce classement là :

  1. Facebook
  2. Instagram
  3. Twitter
  4. Google Plus
  5. LinkedIn


Maintenant vous avez une vision plus claire des réseaux pertinents pour vous. Regardons comment les déployer. Là encore, on démarre toujours de manière artisanale, à la main, en serrant les dents. Quand vous aurez compris comment ça fonctionne et validé par la pratique les usages de chaque réseau, vous pourrez simplifier les process et automatiser.

N’oubliez pas que automatisation = perte d’humanité. Et perte d’humanité = diminution de votre impact émotionnel. C’est important l’impact émotionnel, surtout en marketing.

🎙 En commentaire de cette leçon : Quels réseaux sociaux avez-vous choisi ?

Discussion

0 commentaires