L3 - L'algorithme est ton ami (parfois)

Et les algorithmes alors ?

D'abord, qu'est-ce qu'un algorithme ? C'est un programme interne aux réseaux sociaux qui décide... d'un certain nombre de choses.

Plus vague, tu meurs...

L'algorithme est la source de la matrice.



Prenons l'exemple de Facebook (c'est pareil pour LinkedIn et tous les grands réseaux sociaux).

L'algorithme de Facebook est capable de :

- Décider ce que vous allez voir sur votre fil d'actualités
- Réduire ou augmenter la portée de vos publications
- Suggérer de nouveaux amis potentiels
- Et même de comprendre que vous aimez une vidéo parce que vous êtes resté.e longtemps dessus.

Ce qu'il faut retenir, c'est que l'algorithme va chercher à connaître vos comportements, pour vous donner ce que vous cherchez.

C'est un peu comme le serveur de votre restaurant favori qui vous apporte le café dès que vous arrivez.

De la même manière, si vous souhaitez voir certains types de publications plutôt que d'autres, interagissez avec elles : cliquez dessus, commentez-les, partagez-les, et elles remonteront dans votre fil d'actus.

Si vous gérez une page, ou même un compte personnel, l'algorithme vous donnera une visibilité plus importante si beaucoup de monde interagit avec vos contenus.

Sachez par exemple qu'une page Facebook médiane touche entre 10 et 15% de ses fans à chaque publication. Tous les autres ne voient rien dans leur fil d'actus. Si personne ne clique sur les publications, cette portée sera réduite pour les publications suivantes. Au contraire, si les publications ont du succès, les suivantes seront de plus en plus présentées.

Vous comprenez maintenant pourquoi ce n'est pas une bonne idée d'acheter des fans non ciblés. Vous entrez dans un cercle vicieux : beaucoup de fans --> peu d'interactions --> valeur de la page en baisse --> portée naturelle en baisse aussi --> vous devenez ridicule avec vos 25 000 fans et 1 like (le vôtre) par publication.

🎙 Après avoir terminé cette section, dites en commentaire si tout est clair pour vous. Des questions plus spécifiques ?

Discussion

5 commentaires