L2 - Mesurez votre progression sur Linkedin

"Ce qui se mesure s'améliore"

Oui, mais mesurer quoi ? Dans cette courte leçon, nous vous proposons deux outils qui vous permettront de mesurer les progrès de votre compte LinkedIn.

D'abord, le Social Selling Index de LinkedIn, qui évalue votre potentiel de vendeur sur ce réseau.

Et puis un simple tableau de statistiques Google Sheet qui nous sert, chez Il est 5 heures, à suivre la progression de nos comptes sociaux.


1. Le Social Selling Index

Si vous êtes connecté à votre compte LinkedIn et que vous vous rendez sur la page https://www.linkedin.com/sales/ssi, vous allez tomber là-dessus :


Pas là-dessus exactement, on est d'accord ! LinkedIn vous réaiguille automatiquement vers votre page indiquant quel est votre social selling index, ou SSI.

Sans rentrer dans les détails, le Social Selling Index mesure votre efficacité sur LinkedIn, à travers toutes les actions que vous y menez. L'algorithme se trouve sur un parchemin placé dans un coffre-fort dont la clé a été jetée au fond d'un puits, mais si vous écoutez les conseils du Père Fouras, ou de LinkedIn si vous préférez, et donc les nôtres, vous verrez votre Social Selling Index augmenter.

Ça demande du temps (minimum une heure par jour au début), et aussi du temps (pendant deux mois chaque jour, et idéalement six mois).

Le SSI se décompose en quatre indicateurs notés sur 25 et donnant un total de... 100. Bravo.

  1. Construire votre marque professionnelle : un bon profil et des publications régulières permettent d'augmenter cet indicateur
  2. Trouver les bonnes personnes : vous améliorez ce chiffre en utilisant les outils de Linkedin pour cibler vos contacts. Sales Navigator (payant), mais aussi le moteur de recherche, les recommandations, ou le module "qui a consulté mon profil ?"
  3. Échanger des informations : ici on parle de partage et de circulation de l'information. Passe à ton voisin. Pour être bien noté sur ce critère, partagez des articles LinkedIn, commentez les publications de vos contacts, augmentez la qualité de vos publications.
  4. Établir des relations : ici on parle de la construction de votre réseau. Donnez-lui une valeur maximal en soignant les relations avec vos contacts : choisissez des décideurs, partagez les publications de vos contacts, faites mousser !

Ne vous faites pas une montagne de ce SSI. L'amener entre 50 et 60 vous mettra sur une pente ascendante, et ensuite vous pourrez vous envoler.

Notez également que tous les critères ne sont pas forcément pertinents pour vous. Sur l'exemple que vous voyez, j'ai clairement fait le choix de créer un compte attractif, et j'interagis principalement avec les personnes qui viennent me chercher, et qui sont de plus en plus nombreuses.

Le SSI doit juste être en adéquation avec votre stratégie : Influencer ? Vendre le plus vite possible ? Faire connaître vos produits ? Travailler votre réseau ?

Grâce au SSI vous apprendrez à améliorer finement les principales qualités du Social Seller.


2. Le suivi de vos stats Linkedin

Tous vos efforts vont porter leurs fruits, c'est mécanique. Pour les visualiser, nous vous proposons un tableau Google Sheets à remplir vous-même chaque jour, ou chaque semaine, comme vous voulez.

Pour l'utiliser, c'est très simple :

  1. Connectez-vous à votre compte Google ou créez-en un
  2. Cliquez sur ce lien : http://bit.ly/StatsLinkedIn-IE5H
  3. Fichier > Créer une copie
  4. Changez le nom (en haut à gauche)
  5. Effacez les données mise en exemple et commencez à mettre les vôtres
  6. ATTENTION : n'effacez pas les cellules écrites en rouge, elles contiennent des formules

Ce tableau permet de suivre l'évolution du nombre de vos connexions, ainsi que des personnes qui vous suivent. Quelle est la différence ?

Vous pouvez voir combien vous avez de contacts en cliquant sur l'onglet réseau, comment dans l'image ci-dessous. Les contacts sont les personnes qui sont connectées avec vous, donc qui peuvent voir vos informations, vous contacter par messagerie privée, etc.


Sur LinkedIn, on peut vous suivre sans faire partie de vos contacts. Ça vous permet de garder votre base de relations la plus pertinente possible.

Par défaut, tous vos contacts vous suivent, donc :

  • Si vous avez moins de suiveurs que de contacts, des personnes se sont désabonnées volontairement de vos actus. S'il y en a beaucoup, posez-vous des questions sur votre ligne éditoriale.
  • Si vous avez plus de suiveurs que de connexions, cela signifie que vous contenus intéressent, puisqu'on a fait l'effort de vous bookmarker de cette façon-là.
  • Plus la différence est grande entre suiveurs et contacts, plus votre influence est grande.


Notre fichier Google Sheets vous permet de suivre ce genre de choses, et de vous fixer des objectifs de contacts. Vous rentrez des données brutes quotidiennement et vous obtenez quelques graphiques personnalisés de ce genre :

Mais pour obtenir ce genre de vue, il va falloir consacrer quelques minutes tous les jours à remplir ça :

Et maintenant que tout est prêt, rentrons dans le vif du sujet !

On va vous refaire le profil.

🎙 Avez-vous bien mis votre page SSI dans vos favoris, ainsi que votre fichier de stats personnalisé ?

Ressources présentées dans cette leçon :

Discussion

6 commentaires